gouvernail à roue en bois : réalisation

J'ai découvert cette méthode dans "l'Art du Modélisme" de Bernard FROLICH aux éditions Ancre. Une construction séduisante avec une petite amélioration:des cercles de laiton ...

Cliquez pour agrandir l'imageLa roue de gouvernail est une belle pièce qui mérite un peu de soins. J'ai remplacé la roue en alliage fournie dans le kit (roue pas à l'échelle d'ailleurs!) par une roue en bois en utilisant cette fois une autre méthode que celle de JC CHAZARAIN.
Cliquez pour agrandir l'imageLa pièce à obtenir et les étapes de la finition.
Cliquez pour agrandir l'imageTourner dans un cylindre de bois (ici vieux morceau de manche d'outil) la couronne et son axe.
Cliquez pour agrandir l'imagePour ce faire, fabrication d'un petit outil avec une lame de scie sauteuse.
Cliquez pour agrandir l'imagePlacer le mandrin sur le plateau diviseur et percer douze trous jusqu'à l'axe. La position de la pièce doit être parfaitement verticale.
Ensuite, toujours sans démonter, on place et colle les barreaux. On reprend au tour la face avant  et on sépare la roue en tronçonnant à l'arrière la couronne.
Finir à la scie pour séparer l'axe.
Cliquez pour agrandir l'imageOn obtient quelque chose de très différent du matériel fourni dans le kit! On peut ajouter deux cercles de laiton 2/10èmeen se servant du reste du cylindre de bois.
Cliquez pour agrandir l'imagePour obtenir les cercles de laiton, on fixe un disque découpé aux ciseaux sur le reste du cylindre de bois par une vis. Il suffit d'arrondir au diamètre extérieur de la  roue moins  2 ou 3 1/0 èmes, puis d'avancer un outil "pointu" pour découper l'intérieur,également en dessous du diamètre.
Cliquez pour agrandir l'imageOn peut tourner "facilement" des cure-dents en hêtre.

Une astuce, utiliser la pointe d'une aiguille comme contre-pointe.

Ici, je suis descendu sans problème à 0.8 mm de diamètre.
Cliquez pour agrandir l'image

naviguez sur le site et ... prenez la barre!

Une bien jolie barre et une bien mignonne  "timonière".

Ma fille, la dernière, toute jeune, nous emmenait vers l'aéroport de NUKU-HIVA à bord d'une des navettes.

C'était ça: environ deux heures; ou la piste, plus de quatre heures.

La piste, la vraie, pleine d'ornières et d'embûches ... et qui m'amenait à la rencontre des parents pour rendre les bulletins scolaires de leurs enfants: près de 5 heures pour  se rendre à AAKAPA, mais un arrêt d'une nuit à HATIHEU, village précédent : restauration et repos ... Pour Sarah, aucun problème: elle dormait à l'arrière de la voiture du début du trajet au terminus!

A l'époque, pas encore de ciment ou de bitume sur la "route" et encore moins d'hélicoptère/!


Copyright (C) 2008-2019- Tous droits réservés.albums mis à jour le : mardi 18 juin 2019