canots en bois : réalisation en bois sur moule

J'avais l'habitude de fabriquer mes canots en papier. Cette fois, réalisation d'un vieux rêve: ils sont en bois !

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'imageVoici le canot principal fourni par AL. C'est de bonne facture, mais cela ne me semblait pas assez "fin". J'ai donc opté pour la construction sur membrures à partir d'un moule. Le déclic fut probablement un article de Tola PONEDELNIK paru dans les numéros 405 et 406 de MRB..
Cliquez pour agrandir l'imagePrincipe de la réalisation de la forme intérieure. Pour ce premier moule, la crainte d'un collage m'a fait adopter le principe d'un moule en deux parties. Comme il n'y a eu aucun problème, au démoulage pour la seconde embarcation, je me suis contenté d'une forme intérieure en seul bloc.
Cliquez pour agrandir l'imageObtention d'une 1/2 forme.
Sur du contreplaqué, on dessine puis on découpe en double quelques 1/2 couples qui viendront se coller sur la coupe axiale (2 pièces) et la projection de la partie supérieure (2 pièces). Les vides seront comblés par du balsa.
Cliquez pour agrandir l'imageLe moule est donc en deux parties réunies par deux vis pour faciliter le démontage (crainte déjà évoquée d'un collage de cette forme aux membrures).
Les deux parties réunies, on vérifie les formes, on corrige si besoin avec de l'enduit, on ponce, on passe 2 ou 3 couches de vernis poncées entre chaque couche et à la fin.
Cliquez pour agrandir l'imageOn présente la quille, l'étrave et le tableau arrière: ces deux dernières pièces s'emboîtent dans chaque partie du moule; deux trous permettront de placer des épingles pour empêcher cet ensemble de se soulever sous la pression des membrures. Le passage des membrures a été découpé sur la quille.
Cliquez pour agrandir l'imageAssemblage. On passe maintenant 3 couches de cire d'abeille qu'on laisse sécher à chaque fois et  qu'on ponce.

et maintenant, il faut mettre les principes en application

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'imageOn distingue le passage des membrures En bas du moule, petite règle en carton pour que les membrures soient bien d'équerre.
Cliquez pour agrandir l'imageLes membrures en une seule pièce (baguettes de 1 x 1) sont glissées dans leur passage puis pliées de chaque côté. Elles ont au préalable passé 1 heure dans l'alcool à brûler. Les essuyer avant de les glisser, mettre un point de colle blanche sur le dessus de la membrure à l'endroit où elle se placera dans l'échancrure, pousser, plier doucement en même temps de chaque côté en partant du centre.
Les membrures des extrémités, par contre, seront en deux pièces, une de chaque côté.
Cliquez pour agrandir l'image

et on peut commencer la pose du bordé ...

Cliquez pour agrandir l'imageLes virures sont en bois de placage de 3 x 0.6. On les pose sur du collant d'électricien et on les effile de chaque côté avec une lime "maison" (papier de verre collé sur une baguette): abattre la moitié de la largeur en bout en partant du centre.
Cliquez pour agrandir l'imagePour la pose,après vérification de la virure, enduire complètement une face de colle blanche, caler avec une forte pince un côté dans la râblure de l'étrave et appuyer la virure sur les membrures avec des épingles.
Cliquez pour agrandir l'imageVérification du démoulage, remise en place, ponçage léger, enduit si nécessaire, ponçage, ...
Cliquez pour agrandir l'imageLes membrures qui dépassent sont coupées à 1/2 mm du bordé supérieur avec un coupe-ongles. On peut alors coller le plat-bord où on a préparé à la lime les tolets qu permettent le positionnement des rames.

petit canot

Cliquez pour agrandir l'imageLa première expérience ayant montré qu'il ne fallait pas craindre le démoulage, le moule de la plus petite embarcation est obtenu par collage de tranches d'un bois assez tendre (matériel fourni par AL).
Le problème est que les épingles utilisée précédemment ne s'enfoncent pas. Il faut alors en prendre de plus fines et les ficher en biais: moins performant.
A défaut de matériel fourni, on peut dessiner puis découper les différentes épaisseurs en suivant les lignes d'eau d'un plan.
Cliquez pour agrandir l'imageLe moule du petit canot et la forme obtenue.
Cliquez pour agrandir l'imageLe deuxième canot s'emboîte dans le grand.
Cliquez pour agrandir l'image
Equipement des canots selon le modèle. Les "ferrures" sont obtenues à partir de papier à dessin noir: découpage, passage au vernis pour les durcir, coup de bombe de peinture noir mat, pose.
Cliquez pour agrandir l'image
On peut compléter par une lisse peinte au préalable.
Pour  obtenir une belle ligne de flottaison, préférer du collant d'électricien qui se décollera facilement sans laisser de traces..
Cliquez pour agrandir l'image
Les embarcations en position.
Sur le HMVA BOUNTY, le grand canot comporte un guindeau pour relever l'ancre, aussi le petit canot ne s'y enfonce pas complètement: à l'avant, il faut ajouter deux cales avant de passer les élingues qui sont entièrement fourrées.
élingues
Cliquez pour agrandir l'image

naviguez sur le site... et passez du modélisme à la construction grandeur...

Le modélisme peut donner des idées.

Aux Marquises, en m'inspirant d'un Cahier du Système D© n°104, j'avais construit la maquette d'un petit bateau à moteur de 16 pieds, le BARNABE.

Arrivé à TAHAA (Iles Sous Le Vent), l'année suivante, je décidais de le construire en grandeur. Le voici équipé d'un moteur de 50 cv.

Entrée dans l'ancien port de UTUROA à RAIATEA, île principale des ISLV située dans le même lagon, où nous devions nous rendre pour faire nos courses chaque semaine. Jean Luc, qui l'amène à quai, me fut de grand conseil ayant lui-même passé par la construction grandeur.


Copyright (C) 2008-2019- Tous droits réservés.albums mis à jour le : mardi 18 juin 2019